Nouvelle hypnose ou hypnose Ericksonienne

Milton Erickson
Milton H. Erickson
1901 - 1980

Le terme de nouvelle hypnose a été choisi par opposition avec l'ancienne hypnose ( dite hypnose classique, celle maintenant utilisée pour faire des spectacles).
Le terme hypnose Ericksonienne fait référence au savoir faire de Milton Hyland Erickson, un psychiatre et psychologue américain dont les travaux sont incontournables en hypnose thérapeutique.
Suite à  un séminaire sur l'hypnose auquel il a assisté à  l'Université du Wisconsin, ce dernier décide de mener ses propres recherches dès 1923 avant d'en être interdit dans le milieu professionnel. De 1930 à  1934, alors médecin-adjoint puis médecin-chef du service de recherche à l'hôpital d'état de Worcester dans le Masschusetts, Erickson est autorisé à  reprendre ses recherches.
Durant toute sa vie, Il a combattu les dogmes sur le plan théorique en leur préférant une approche sur-mesure correspondant à  des besoins singuliers. Il considère que le plus important est l'observation accrue du patient avec la lecture de son inconscient. Il croit en ses vertus bénéfiques, contrairement à  une part de la psychanalyse qui y voit un réservoir de pulsions menaçantes.
Le thérapeute opère comme un guide du patient, qui le conduit à  trouver en lui des ressources insoupçonnées. L'inconscient révèle les potentialités, autant au patient qu'au thérapeute qui y trouvera souvent les réponses adéquates pour les problèmes rencontrés.


"Quand vous avez un problème avec un patient, vous y réfléchissez, vous trouvez dans votre esprit inconscient comment vous allez régler ce problème. Puis, deux semaines plus tard, vous dites ce qu'il faut. Mais vous n'avez aucun intérêt à  le savoir à  l'avance, parce que dès que vous le savez consciemment, vous commencez à vouloir l'améliorer et vous gâchez tout." (Erickson, Rossi, De la nature de l'hypnose à  la suggestion (L'intégrale des articles de Milton Erickson, t.1))